fr
Appelez-nous ! +33 972 55 05 55

OK boomer ! Comment séduire les jeunes sur les réseaux sociaux ?

La nouvelle génération est celle des futurs clients. Mais elle adopte des comportements différents de la précédente, en raison de l’émergence de la technologie. Alors comment la séduire ? 

Pour eux, le digital est une habitude. Eux, ce sont les millennials, ces jeunes nés autour des années 1980-1990-2000. Cette génération Y a grandit avec les avancées technologiques et le développement d’internet à la fin des années 1990. Ces évolutions ont modifié d’une certaine manière, l’éducation et le comportement d’achat de ces jeunes adultes par rapport à celui de la génération précédente. Et les marques l’ont bien compris. En effet, elles ne considèrent plus ces clients comme des consommateurs, mais comme des « consom’acteurs ». 

La séduction pour convaincre

Cela signifie que les marques, au-delà de vendre leurs produits, tentent de séduire pour mieux vendre. En effet, les entreprises doivent s’adapter à un nouveau mode de consommation et à une société où la moindre erreur peut avoir de grandes conséquences.

Les avis clients, scrutés par beaucoup, et les posts sur les réseaux amplifient le mécontentement des consommateurs qui ont connu une mauvaise expérience. Pour éviter le bad buzz qui mène à la perte de clients (et encore plus dans cette époque où les nouvelles, bonnes comme mauvaises se répandent hâtivement), les entreprises cherchent à séduire grâce à une étude cette génération : 

  • Connaître ce qu’ils attendent : Les jeunes utilisent surtout les plateformes sociales pour communiquer, mais sûrement pas pour y trouver des publicités. Celles-ci sont vues comme intrusives surtout si elles ne s’adressent pas à la bonne cible. C’est pourquoi il faut offrir ce qu’ils attendent, à savoir du contenu personnalisé. Cependant, il ne faut pas trop être agressif dans la distribution sous peine d’écorner son image de marque. Il est important de noter que cette génération veut aussi bénéficier d’avantages. Réaliser des concours de temps en temps peut être un bon moyen de leur en offrir. 
  • Etudier leurs habitudes : Les jeunes sont sur les réseaux sociaux. C’est par ces canaux de communication qu’ils entrent en contact avec une marque ou s’informe de son actualité. De même, de plus en plus de millennials achètent directement sur ces plateformes, surtout depuis qu’Instagram a autorisé le shopping sur son application. Ainsi, privilégiez le référencement social (SMO) en favorisant le partage de contenu via les réseaux sociaux, plutôt que le référencement sur les moteurs de recherche (SEO).
  • Analyser leur comportement : Les millennials cherchent à s’identifier à une marque. Celle-ci doit donc leur ressembler. De fait, une marque doit développer une communication unique, qui adopte les codes de ce public. Pour cela, il faut qu’elle multiplie sa présence sur le Web, qu’elle fasse preuve d’originalité mais aussi qu’elle suive la tendance. En effet, les jeunes raffolent des mèmes et autres nouveautés qui émergent chaque semaine (voir jour) sur les réseaux sociaux, comme les challenges. Aux marques d’en tirer profit.
  • Comprendre leur manière d’acheter : L’achat en ligne est complètement intégré dans les habitudes de cette génération. Il est donc important de proposer des plateformes simples et sûres qui rassurent les acheteurs. Ces jeunes sont aussi attirés par une marque qui possède une histoire. Le storytelling compte beaucoup pour eux. Enfin, lors de l’achat, ils souhaitent être traités comme des privilégiés. Il faut donc s’adresser à son client de manière individualisé.

Ces nouvelles manières de consommer sont un vrai challenge pour les marques, contraintes de s’adapter sous peine de couler. Elles doivent démultiplier leurs opérations marketing et adapter leur stratégie pour être présentes sur tous les supports de communication.

De plus, il est important de noter que la génération Y est présente sur plusieurs supports. Surtout, le smartphone est le plus utilisé et cela, tout au long de la journée. Un enjeu clé pour les entreprises, qui a la charge de proposer une expérience et un cheminement « cross-canal » cohérent (entre le smartphone, la tablette, l’ordinateur, etc…) pour être présent sur tous les canaux de communication.

Leave a Reply