fr
Appelez-nous ! +33 972 55 05 55

Fusion WhatsApp, Instagram et Messenger : une aubaine pour la publicité

Selon les infos relayées par la presse américaine, Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook, souhaite interconnecter les messageries instantanées de trois de ses applications phares : Messenger, Instagram et WhatsApp.

Si l’annonce n’a pas fait l’effet d’une bombe, c’est sans doute parce qu’elle n’est pas encore officielle. Mais à en croire le New York Times souvent bien informé sur les volontés de Facebook, le patron de l’application Mark Zuckerberg aurait un nouveau projet, qu’il souhaiterait voir mis en place au début de l’année 2020. L’entrepreneur le plus connu au monde souhaiterait rapprocher les messageries de WhatsApp et Instagram avec Messenger, la plate-forme instantanée de Facebook.

Les 3 apps resterons indépendantes

Aujourd’hui, en étant sur Facebook, il est impossible d’échanger avec un utilisateur de WhatsApp ou d’Instagram. Mais cela deviendrait réalisable puisque les infrastructures techniques des trois plateformes se rejoindraient en une seule, permettant ainsi à un utilisateur d’Instagram de parler avec un autre de WhatsApp. « Nous cherchons des moyens de faciliter la communication avec vos amis et votre famille via des réseaux » a expliqué Mark Zuckerberg au New York Times. Les trois applications ne vont néanmoins pas fusionner en une et elles continueront de garder leur même utilité.

Pourtant, le PDG du réseau social le plus utilisé au monde avait promis lors du rachat de WhatsApp et d’Instagram que ces applications ne fusionneraient pas. Mais ses volontés ont changé et d’ailleurs, ses partenaires ne se sont pas privés de lui faire remarquer. Au mois de septembre dernier, les cofondateurs d’Instagram Kevin Systrom et Mike Krieger ont quitté le navire Facebook, tout comme l’a fait Jan Koum, l’un des deux fondateurs de WhatsApp, fin avril 2018. Pour l’instant, ce projet n’en est qu’à ses prémices et il est largement débattu au sein de Facebook, afin de savoir comment il se matérialisera.

Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, veut interconnecter les applications Messenger, WhatsApp et Instagram CC Wikimedia Anthony Quintano

Une aubaine pour la publicité

Une chose est sûre, ce regroupement permettra à Facebook de proposer plus facilement des services publicitaires efficaces. En effet, bien que les applications Messenger et WhatsApp revendiquent respectivement 1,2 milliard et 1,3 milliard d’utilisateurs actifs en 2018, elles peinent pour l’instant à être monétisées. Le fait de n’être qu’un chat ne permet pas vraiment l’apparition de publicité, qui « dérangerait » l’utilisateur.

À l’inverse, Instagram, racheté en 2012 pour un milliard de dollars par Facebook, est un véritable fer de lance publicitaire pour le réseau social. Sa structure de plateforme de photos et de vidéos permet l’intégration de produits publicitaires très efficaces. Elles sont d’ailleurs de plus en plus présentes sur le réseau social le plus en vogue chez les Millenials. Il est d’ailleurs aujourd’hui possible d’acheter directement des produits publiés en photo sur Instagram, via l’application. Avant de pouvoir aussi le faire sur WhatsApp et Messenger ?

Leave a Reply