fr
Appelez-nous ! +33 972 55 05 55

Les montres connectées se réveillent

Alors que de nombreux spécialistes prédisaient un succès florissant aux montres connectées, ce marché a longtemps eu du plomb dans l’aile. Mais il semble enfin prendre son envol.

2,1 milliards de dollars. C’est pour cette coquette somme que Google a acquis Fitbit à la fin de l’année 2019, prouvant dans le même temps que le marché de la montre connectée a le vent en poupe. Comme le géant d’internet, Facebook avait lui aussi flairé l’opportunité mais le groupe de Mark Zuckerberg n’aura pas réussi (cette fois) à mettre la main sur la société américaine créée en 2007. Celle-ci revendique par ailleurs 100 millions d’appareils vendus dans le monde et près de 30 millions d’utilisateurs actifs.

Féroce concurrence

Cette acquisition va permettre au géant américain de venir concurrencer Apple, le leader sur le marché des montres connectées. Fin 2018, la firme dirigée par Tim Cook détenait en effet plus de la moitié (51 %) du marché mondial qu’Allied Market Research estime à près de 10 milliards de dollars. Cette même compagnie envisage que le total des ventes de montres connectées dépassera les 30 milliards de dollars en 2025, soit une augmentation de 200 % !

Mais si Apple dominait en 2018, sa part de gâteau se réduit puisque deux de ses concurrents se sont installés à sa table : Fitbit et à Samsung. À eux trois, les géants de la technologie ne laissent que des miettes aux autres acteurs du marché. Toujours en 2018, ils ont vendu autour de 45 millions de montres, ce qui représente plus de 80 % des ventes de la période.

Du sourire pour l’avenir

Les chiffres sont bons et les marques ne s’y trompent pas. En mars 2019, Samsung révélait en effet sa nouvelle montre connectée (la Galaxy Watch Active), en même temps qu’il présentait le dernier né de sa gamme de smartphones. En septembre, le mastodonte coréen a même sorti une deuxième version. De son côté, Apple ne semble pas complètement satisfait de ses ventes, même si l’entreprise fondée par Steve Jobs aurait vendu plus de 55 millions de montres connectées entre 2015 et 2018.

Si les détracteurs de ces appareils critiquent leur autonomie (généralement entre 1 et 2 jours) et leur utilité, les utilisateurs eux, louent justement les multiples fonctions de ces concentrés de technologie : suivi de l’activité physique, paiement, musique, rappels, notification du smartphones comme les messages ou les appels, suivi GPS, mesure de l’activité cardiaque ou encore contrôle du sommeil. Sur ce dernier point, la marque ScanWatch a présenté l’an dernier, une montre capable de détecter l’apnée du sommeil, ouvrant une nouvelle brèche dans cet univers. Ce syndrome toucherait au passage près d’un milliard d’adultes dans le monde.

De leurs côté, les leaders du marché se basent sur une clientèle à convaincre pour entrevoir un avenir radieux. En effet, d’après le Pew Research Center seulement 21 % des américains adultes auraient au poignet une montre connectée ou un Health Tracket, ces petits gadgets qui donnent des informations de santé. Les femmes au revenu élevé seraient par ailleurs les plus grandes consommatrices de ce produit, bien que les entreprises vont continuer à tout mettre en œuvre pour élargir cette clientèle.

Leave a Reply