By Lionel juin 09, 2010

Le réseau social facebook est de plus ne plus décrié, si bien que pour certains blogueurs, journalistes et spécialistes du web, tout cela ne sentirait pas très bon…

Récemment une journée anti-facebook a été organisée pour inciter les gens à se désinscrire (« Quit facebook Day »). De son côté, Microsoft, pourtant actionnaire de ce réseau, lance un autre pavé dans la mare en insistant sur la nécessité de protéger les données personnelles des internautes, au travers d’une étude, qui révèle que 75% des Français sont inquiets concernant leur vie privée sur Internet (baromètre « Enjeux Numériques« ).

Car c’est bien là le principal reproche fait à facebook : notre vie privée y serait en danger. Il est vrai que le réseau passe son temps à modifier les conditions de protection des données personnelles, si bien que cela en devient suspect. Pour l’internaute, le changement permanent de ces règles donne un goût amer et une impression obscure. Pour l’observateur politique, cela relève du scandale. Comme cette ministre allemande qui menace de fermer son compte !

Depuis trois ans, les remous se multiplient : une application proposait dès 2007 de révéler à vos amis les achats effectués sur Internet, tandis que « facebook connect » permet de s’identifier avec ses données personnelles sur n’importe quel site utilisant ce système. Et avez-vous déjà essayé de faire une campagne de publicité sur facebook ? Vous pourrez sélectionner vos « cibles » par sexe, situation maritale, date de naissance… le rêve de tout publicitaire !

Quelques conseils pour ne pas foncer tête baissée

Faut-il en faire un drame ? Oui et et non.

Les professionnels ont compris tout l’intérêt de facebook : se rapprocher des consommateurs en leur offrant des contenus, des applications, de l’animation… Les possibilités sont extraordinaires et facebook est un terrain propice pour le « fun » autant que pour le contact commercial. Reste que sans avoir bien préparé l’entrée de la marque sur facebook, on s’expose à des déconvenues (voir article sur l’e-réputation). Il ne faut jamais oublier une chose : facebook n’est pas un objectif, mais un outil de marketing, de communication et de relation client !

Le particulier que chacun d’entre nous est doit rester vigilant et veiller à ne pas trop se lâcher sur facebook. Première chose à faire : aller dans les paramètres de confidentialité et vérifier que toutes les données nous concernant ne sont accessibles qu’aux personnes voulues. Il peut être utile d’avoir préalablement classé ses contacts dans différents groupes : amis proches, famille, relations professionnelles ! Certains créent même deux profils distincts : le pro et le perso.

Reste que malgré les scandales à répétition, facebook reste un outil très apprécié des internautes. Les plus jeunes ont remplacé messenger par la messagerie instantanée du réseau social, les plus âgés y retrouvent anciens camarades et contacts professionnels… Preuve en est que le Quit facebook Day n’a incité que 30 000 personnes à se désinscrire… c’est peu en regard ses 500 millions  d’adeptes.

Comments

No comments found.

Leave a Reply

Your e-mail address will never by shared.

Please enter your name!

Please enter your email!

Please enter your website!

Please enter your comment!