Les réseaux sociaux c’est la culture de l’instant. C’est pourquoi une publication sur ces médias ne dure jamais plus de 24 heures, avant d’être remplacé par un contenu plus frais. Mais attention, vos posts restent tout de même visibles.

Si la durée d’un post sur les réseaux sociaux est souvent éphémère, elle varie logiquement d’une plateforme à l’autre. Avant toute chose, il convient de dire la durée de vie d’une publication est subjective. Elle varie entre quelques minutes, une poignée d’heures voir même, plusieurs jours. Cependant, il devient très facile de retrouver d’anciens posts, plus encore depuis qu’ils reviennent au-devant grâce à un simple commentaire ou un partage.

Combien de temps reste une publication ?

Sur Facebook

Commençons par le réseau social qui compte le plus d’inscrits. Malgré sa décélération et son délaissement grandissant, Facebook reste la plateforme la plus connue et, surtout, celle où les posts ont une très bonne moyenne d’interaction, bien supérieure à Twitter par exemple. Sur le réseau social créé par Mark Zuckerberg, les posts reçoivent de l’interaction encore quelques heures (environ 5) après leur publication.

Mais avec Facebook, les publications peuvent durer plus longtemps. En effet, grâce au reach, aux ads et aux boost, vos posts peuvent être proposés aux internautes plusieurs heures aprèsg leur publication. Ainsi, on note que les publications sont actives pendant près de 2 jours, en utilisant ces outils. 

Sur Twitter

Twitter est le réseau social de l’instant par excellence. La logique voudrait donc que ce soit le réseau sociale à la durée de vie la plus faible pour les posts. Et la logique est respectée puisqu’on considère qu’un tweet génère de l’interaction dès sa publication, mais baisse rapidement (on dit que la durée d’un post est de 18mn, mais dans les faits, c’est tout de même plus long). Cependant grâce au changement d’algorithme, vous pouvez maintenant voir des tweets plus longtemps (jusqu’à une journée) des comptes avec lesquels vous interagissez le plus (grâce à vos retweets, commentaires et autres likes).

Dans le marasme de tweets publiés par jour (en moyenne 500 millions, soit 350 000 à la minute) il est logique que la durée de vie d’un tweet soit écourtée. Néanmoins, avec les commentaires et les personnes qui mettent en favoris des tweets parfois anciens, ceux-ci remontent vite dans le fil d’actualité. De plus, un simple retweet d’une publication de 2012 peut devenir virale, par exemple lorsqu’un joueur de foot a critiqué le club dans lequel il signe actuellement.

Sur Instagram

Instagram est le réseau social qui a le vent en poupe, notamment dans l’augmentation de son nombre d’utilisateurs actifs. Grâce à son système et son algorithme, « Insta » est l’une des plateformes qui offre les interactions parmi les plus étalées dans le temps, jusqu’à 21h après la mise en ligne du post.

Et cela s’explique d’abord par la plus faible proportion du nombre de publications sur Instagram, comparé par exemple à Twitter. De fait, les photos et vidéos restent plus longtemps dans le feed. Surtout, en se connectant plusieurs fois par jour, et depuis la mise en place d’un algorithme basé sur les likes et les interactions (à la manière de Twitter), il est possible d’accéder rapidement à des posts mis en ligne parfois jusqu’à deux jours avant !

Sur LikendIn

De son côté, le réseau social professionnel LinkedIn fait les choses différemment. En effet, le classement des publications est différent et se base plutôt sur le succès d’un post. Ainsi, si vous publier peu mais que ce que vous dîtes à un fort engagement, vous aurez de la visibilité et parfois pour plus de 24h, largement.

Dès qu’une publication devient populaire et qu’elle est partagée par de nombreuses personnes, alors elle peut rester au sommet du feed pendant plusieurs jours voir semaines. Bien sûr, une fois que vous avez vu la publication, celle-ci se range parmi les autres, mais pour les personnes qui utilisent moins ce réseau, cela permet de voir ce qu’il s’est passé pendant leur absence. Histoire que la FOMO soit moins importante.

Laisser un commentaire