Community Management : 4 exemples de créas qui on fait leurs preuves

Blog

En matière de community management, la créativité a toute sa place. Le contenu est roi ! Voici quatre exemples de créations possibles sur les réseaux sociaux.

L’hybrideDyson-adolie600px

Mêler astucieusement dessin et photo ? C’est la spécialité d’Adolie Day, artiste réputée sur les médias sociaux et au-delà, qui a prêté ses feutres à la marque Dyson dans le cadre de l’opération #SortezLeDuPlacard , imaginée par Mediatrium et déployée en début d’année sur Instagram, Twitter, Facebook et Linked In.

 

L’humour

L’humour est un grand classique et il est à privilégier sur tout type de media social, quel que soit le public visé, car il génère beaucoup d’engagement et de partages. Mais il n’existe pas qu’un seul type d’humour : entre la parodie, la petite blague bon enfant, l’humour potache et le dessin humoristique de presse… le choix est vaste. Il dépendra bien entendu du type de public visé.

Le jeu de mot est sans doute le type d’écriture le plus simple et le plus consensuel. Attention, toutefois, à ce qu’il ne soit pas tiré par les cheveux. Un jeu de mot trop appuyé passerait pour ringard. La parodie peut être également efficace si elle est judicieusement employée. Surfer sur le succès d’un film ou d’une actualité a toujours payé. Attention toutefois à ne pas trop en abuser et à éviter d’arriver après la bataille…

Ci-dessous un exemple de visuel possible pour annoncer l’essor des casques et écouteurs bluetooth.

Mobile-Eye-Happy2

Le flat lay

Le flat lay est un type de photo très prisé sur Instagram qui consiste en poser l’objet principal – votre produit – au milieu d’objets contextuels. Si vous fabriquez du rouge à lèvres par exemple, vous poserez tout autour un petit miroir, un sac à main, un pinceau de maquillage… Le flat lay est un grand classique, toujours efficace, qui permet de raconter une histoire. L’exemple ci-dessous montre un produit pour se nettoyer les oreilles pleines de sable et de sel, après avoir effectué du snorkeling.

4

La perspective

Très utilisée par la marque Beats, la photo en perspective est assez simple à réaliser pour peu que vous ayez le bon décor. Il s’agit de mettre en valeur le produit posé sur une table, par exemple, avec quelques accessoires contextuels et surtout un décor que l’on devine en fond, qui restera plus ou moins flouté et qui permettra de « poser le décor », justement !

foiredeparis

Pour en savoir plus, contactez-nous via le formulaire.

 

Social media : comparer ses performances à celle de la concurrence

Blog

Le community management et social media marketing sont des disciplines jeunes, où le « test and learn » est une règle, voire un mode de travail. Il est donc essentiel pour les responsables digitaux, social media managers ou responsables du marketing et de la communication d’être constamment au courant des meilleures pratiques de leurs concurrents. Mais quels sont les KPI les plus significatifs et comment vérifier si la concurrence fait mieux ou moins bien que vous ?

Facebook s’est extrêmement complexifié au fil du temps avec des outils toujours plus évolués : les CANVAS, qui permettent de faire des mini-sites immersifs, les GIFs animés, les nouveaux outils publicitaires… En parallèle les marques ont développé des publications toujours plus créatives, suivant des effets de mode qui ont disparu aussi rapidement qu’ils sont apparus. Le phénomène s’est également étendu à Instagram et Twitter, au fil de leurs évolutions fonctionnelles, et dans une moindre mesure à Linked In.

Des KPI publics

Les chiffres de performance, comme le nombre de fans ou le taux d’engagement (part des internautes ayant réagi à une publication par rapport au nombre d’internautes qui ont été atteints par cette même publication) peuvent facilement être boostés par des campagnes de publicité. Pour vérifier si la concurrence a eu recours à ce type d’action, il suffit donc d’être en alerte permanente sur l’évolution de ces KPI : une augmentation soudaine et rapide est un sérieux indice. A contrario, une page ou un compte qui verrait peu d’évolution dans le temps trahirait une marque peu active ou qui se repose sur ses acquis sans réellement chercher à faire évoluer sa communauté.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de récupérer ce type de données, car elles sont publiques donc pas seulement réservées aux administrateurs des pages concernées. Il existe quelques outils pour rapatrier les données de pages Facebook, de comptes Instagram, Twitter, Pinterest ou Linked In et les comparer. Mediatrium, agence social media, a ainsi aidé Campus France – une structure publique accompagnant les établissements d’enseignement supérieur à se développer à l’international – à comparer les performances social media de 350 établissements publics et privés (Ecoles de commerce, d’ingénieurs, universités etc.)

Permettre aux décideurs d’agir

« C’était la première fois que nous commandions une étude aussi exhaustive, explique le responsable du digital de Campus France. Grâce à elle, nous avons identifié les établissements d’enseignement qui devaient améliorer leur présence sur les réseaux sociaux, ce qui nous a aidé à établir nos préconisations auprès des décideurs. »

En complément de l’étude statistique, une étude d’observation a été diligentée. L’objet de cette étude complémentaire était de vérifier la place que prend chaque réseau social dans la communication web des établissements, mais également de constater si la communication auprès des étudiants étrangers est multilingue, bilingue Français-Anglais ou seulement francophone.

« Certaines données quantitatives peuvent être automatiquement rapatriées sur des périodes déterminées, parfois de façon rétroactive sur un mois, six mois voire plus d’un an, précise Lionel Kaplan, fondateur de l’agence Mediatrium. Mais d’autres données ne peuvent être pour le moment consignées que par des humains. Il est fort probable que l’Intelligence Articielle changera la donne d’ici peu de temps, car il est facile de reconnaître une langue, un logo, un lien et son emplacement sur une page. »

L’intelligence artificielle au service de la data

L’intelligence artificielle pourra-t-elle également remplacer les appréciations et analyses subjectives ? Sans doute. Mais dans ce cas le process est plus complexe, car il s’agit par exemple de retranscrire l’analyse d’une mise en page, d’un design ou d’un choix éditorial. C’est ce qu’avait fait l’agence social media Mediatrium pour la Cité de la Musique. Elle avait ainsi fait un benchmark des différentes plateformes de musique en ligne, telles que Spotify, Deezer, iTunes ou encore Google Play Musique. Outre, la comparaison de données publiques comme le nombre de titres disponibles, l’agence avait également complété l’étude par des appréciations sur la politique éditoriale, social media et marketing de chaque plateforme.

Pour en savoir plus, contactez-nous via le formulaire.

Jeux-concours : évitez les concouristes et obtenez des leads qualifiés

Blog

Les jeux et concours sont très populaires auprès des marques qui espèrent ainsi facilement augmenter la taille de leur communauté Facebook ou le nombre de leads. Mais attention, un jeu ou concours mal préparé peut mal tourner.

En effet, les jeux et concours de masse attirent essentiellement des concouristes, véritables professionnels de la gagne, qui – souvent – créent un profil Facebook uniquement pour pouvoir y participer et qui empilent les cadeaux avant de les revendre sur Le Bon Coin.

Bien entendu, tout internaute est un consommateur potentiel et il est fort possible que parmi les leads capturés, certains soient sensibles à votre marque. Mais force est de constater que pour la plupart des cas, les leads sont peu qualifiés : ce que vous vendez leur importe peu.

Ne rendre accessible le concours qu’à une catégorie de population

jeu concours avec acquisition de leadsIl existe donc plusieurs moyens d’éviter ce piège. L’un des plus puissants est de ne rendre accessible le concours qu’à une catégorie de population.

Ainsi, dans le cadre d’une campagne de jeux primés, réalisée pour l’Office Espagnol du Tourisme en France, l’agence social media Mediatrium a spécifiquement ciblé les « cosmopolitains » férus de culture et de gastronomie.

Grâce à l’outil de ciblage Facebook, l’agence a soigneusement évité les adeptes de la plage et du camping, que l’Espagne ne souhaitait pas cibler dans le cadre de cette série de jeux.

Résultats : les moteurs de recherche de jeux concours – très prisés par les concouristes – n’ont pas référencé les jeux et seul le public cible a laissé ses coordonnées pour pouvoir participer. « Grâce au concours organisé par Mediatrium, nous avons pu cibler un public cosmopolite et CSP+ afin de leur faire découvrir différentes régions espagnoles. En plus de l’acquisition de nouveaux fans, nous avons pu acquérir quelques milliers de leads (adresses emails) qualifiés », explique le service marketing de l’Office du Tourisme.

Pour en savoir plus, contactez-nous via le formulaire.

Stage webmarketing

Blog

Entreprise : Mediatrium

Mediatrium est une agence spécialisée dans le social media et compte plusieurs clients dans le tourisme, l’automobile, la santé ou le numérique.

Mission :
Le ou la stagiaire aura les missions suivantes :

 

– Participation au lancement d’une application mobile B2B2C

* campagnes emailing

* campagnes publicité sur les réseaux sociaux et Google

* marketing (brochures, présentations vidéo, conférences…)

* community management et inbound marketing

* couverture d’événements culturels, sportifs, associatifs, étudiants…

 

– Participation aux dossiers clients de l’agence : community management, digital marketing (ads, production web…)

* Audio – Sport, people

* Automobile

* Santé

* Voyage

 

Qualités recherchées :

* Organisé(e)

* Force de propositions

* Excellent rédactionnel

 

Durée : 3/6 mois

Début : asap

Lieu : Paris 3e, rue des Gravilliers

Indemnités de stage

 

Postuler : https://form.jotformeu.com/61082970679365

 

Journaliste et/ou rédacteur web & video

Blog

Dans le cadre du lancement d’un nouveau support média, l’agence Mediatrium recherche un/e journaliste et/ou rédacteur web passionné/e de réseaux sociaux.

 – Missions :

Couverture d’événements : rédaction, photos, vidéos live ou montées, déploiement sur les réseaux sociaux

Assistance au community management pour quelques marques

 

– Qualités recherchées : 

Bonne présentation
Excellent rédactionnel (orthographe, formulation)
Maîtrise de la vidéo (montage léger) et de la photo.
Dynamique, force de propositions et curieux/se
Goût pour l’évènementiel dans différents domaines

 

Début : dès que possible

Durée : 3 à 6 mois

Lieu : Paris 3e, rue des Gravilliers

Indemnités de stage

 

Pour postuler :

https://form.jotformeu.com/61082970679365

Pourquoi tout le monde s’ennuie devant vos vidéos ?

Blog

L’avènement de Youtube puis des applications mobiles comme Vine, Instagram ou Periscope pousse les marques et les organisations à s’intéresser de près à la vidéo. Malheureusement, souvent à perte.

La vidéo a toujours su séduire le public comme les entreprises. Symbole de dynamisme, elle a également l’avantage d’être plus didactique et plus démonstrative que les autres supports, quand elle est bien utilisée. Mais s’il est aisé de tenir un smartphone à bout de bras pour filmer une scène cocasse susceptible de faire le buzz sur les réseaux sociaux, il est moins facile d’imaginer et de construire un scénario capable de captiver le public auquel on s’adresse.

Car comme tout support de communication, la première fonction de la vidéo est bien d’amener le public à soi. Or, beaucoup d’organisations tombent dans le piège de l’egocentrisme. Au lieu de s’intéresser à l’intérêt du spectateur, elles préfèrent se centrer sur elles-mêmes et courent ainsi à l’échec.

Les influenceurs de la génération Y ont compris

Bande annonce pour le livre "N'oublie pas que je t'aime" réalisée par Mediatrium : 12.000 vues Youtube, sans promo.

Bande annonce pour le livre « N’oublie pas que je t’aime » réalisée par Mediatrium : 12.000 vues Youtube, sans promo.

Le succès des gourous du marketing et du bien être sur le web, mais également celui des influenceurs comme Enjoy Phoenix et humoristes comme Cyprien ou Norman est essentiellement lié au fait qu’ils sont parfaitement raccord avec leur public et qu’ils parlent d’eux. La première prodigue des conseils beauté, ce qui est au coeur des préoccupations des préadolescentes. Les deux autres fondent la plupart de leurs sketchs à partir de scènes du quotidien.

Bien entendu, lorsqu’une marque passionnelle comme Apple sort une vidéo, que ce soit une publicité ou un keynote en direct, elle s’assure à chaque fois plusieurs centaines de milliers voire millions de vues. Mais quid de la petite entreprise ou même du grand groupe qui n’a rien d’aussi sexy à vendre ?

C’est là qu’intervient le triptyque scénario / réalisation / production. Réaliser une vidéo ne consiste pas seulement en filmer des scènes, c’est également adapter l’écriture au public visé et aux supports de communication. On ne produira pas les mêmes messages sur Instagram ou sur Youtube, sur Periscope ou sur Facebook. Sur les médias sociaux, il est de bon ton de déployer des formats courts. Mais il peut demeurer des exceptions. Ainsi, certaines vidéos Youtube, dans le domaine de la science, de l’histoire, du développement personnel ou de la vie pratique peuvent durer bien plus d’une demi-heure tout en faisant des scores de consultation incroyables !

Les 5 secrets de ceux qui font de leur vidéo un succès

Reportage de style docu-réalité réalisé par Mediatrium : adopter le style dynamique des émissions Tv que regardent les jeunes.

1 – Une thématique forte, au coeur des préoccupations des Internautes

Posez-vous la question : ma marque suffit-elle à elle-même à passionner les foules ? Ou dois-je lui trouver/créer un univers qui attirera du monde. Regardez par exemple comment par leur style de communication, Michel et Augustin arrivent à attirer des foules enthousiastes autour de simples cookies.

2 – Un style dynamique, qui élimine tout sentiment d’ennui et de lassitude

Les générations Y et Z peuvent passer du temps sur Youtube mais ne supportent pas les temps morts. Les générations plus âgées, ancrées dans la vie active sont également de plus en plus impatientes. Evitez donc les longueurs et portez une attention particulière au montage et à la postproduction.

3 – Une construction scénaristique au couteau

Les influenceurs de la génération Y et maintenant Z ont parfaitement intégré la notion de storytelling : élaborer une histoire avec un héros, une quête, des moments de tension, des révélations et beaucoup d’enthousiasme.

4 – Un style inspiré de la télévision

Le style des influenceurs humoristiques est très proche de celui du Jamel Debouzze époque Canal+. Les tutos Youtube ne sont pas si éloignés des rubriques pratiques des émissions du matin… pourquoi alors s’entêter à faire de longues interviews autopromotionnelles ou des reportages certes esthétiques, à l’image soignée, mais au contenu fade et ennuyeux ?  

Vous n’êtes pas obligé d’aller sur le terrain de l’humour. Un reportage façon Capital M6 ou Docu-réalité pourrait tout à fait parler de votre société ou de vos produits.

5 – Une stratégie de visibilité maximale

Quel est vraiment le meilleur support pour votre vidéo ? A cette question, la plupart des personnes répondent Youtube. Pourtant, il existe bien d’autres possibilités peut-être plus en affinité avec votre public : sur votre page Facebook, sur Snapchat, sur Instagram… tout dépend de votre public, vos objectifs et bien entendu de la durée de la vidéo.

Enfin, ne mettez pas tout votre budget dans la réalisation. Gardez-en pour la promotion. A moins d’avoir imaginé le buzz de l’année, le succès ne viendra pas par miracle : un push sur Facebook, Youtube ou Twitter n’a jamais fait de mal !

Vous l’avez compris, si les outils vidéo sont à la portée de tous grâce à la technologie (smartphones, applis mobiles…), la production et la scénarisation sont une affaire de talents ! N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des projets de vidéo pour les médias sociaux.

Mikado fait-il sa blague Carambar avec #MikadoStick ?

Blog
Vrai nouveauté ou buzz façon Carambar ? Souvenez-vous, en 2014, Carambar annonçait l'arrêt de ses blagues. Buzz monumental dans les médias, sur les blogs et sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter... lié à l'opération de relations presse et publiques de la marque. Sauf que c'était une blague et Carambar a révélé le pot aux roses quelques jours après. La réussite du buzz s'appuyait sur l'identité de la marque : personne ne peut imaginer un Carambar sans blague ! Mikado tente apparemment de faire le même coup avec MikadoStick. La marque a acheté la tendance #MikadoStick pour annoncer la sortie d'un Mikado sans chocolat. A la vue des vidéos proposées sur Youtube, décalées et sans doute volontairement mal jouées, ce serait une opération de buzz pour fédérer ses fans autour de son identité de marque : tout comme Carambar est inenvisageable sans blagues, un Mikado ça ne peut pas exister sans chocolat ! Mais le buzz a pris une tournure pour le moins inattendue. Les internautes ont détourné le hashtag initial - #MikadoStick - pour buzzer sur #UnMikadoSansChocolatCestAussiConQue ... Pour le moment, les quelques vidéos Youtube font quelques dizaines de milliers de vues. Cependant, la ficelle est tellement grosse qu'il reste à savoir si le buzz peut prendre les mêmes proportions médiatiques que le buzz Carambar. Rendez-vous d'ici quelques jours pour un bilan de l'opération !

Facebook accélère sa stratégie publicitaire avec Instagram et la vidéo

Blog

2014-10-13 09.25.50« IG », ces deux lettres symbolisant Instagram, sont au coeur de la stratégie de Facebook pour séduire les annonceurs. Racheté en 2012 par le réseau social de Mark Zuckenberg, l’application a depuis intégré la création de vidéos par les utilisateurs. Aujourd’hui, Facebook tente de séduire les annonceurs pour qu’ils produisent des publicités adaptées aux réseaux sociaux. C’était l’objectif de la conférence organisée ce Lundi dans le cadre de l’IAB Digital Upfront, dans les locaux de Facebook Londres.

Steve Hatch, Managing Director de Facebook en Angleterre et en Irlande, a insisté sur les bons résultats commerciaux consécutifs à l’utilisation de publicités vidéo créatives. Pour convaincre l’assistance de l’impact des vidéos, il a cité l’Ice Bucket Challenge, une campagne virale réalisée au profit d’une oeuvre caricative, qui a fait un énorme buzz durant tout l’été avec 10 milliards de vues.

Si la télévision reste leader pour la consommation de vidéo, cette dernière connait une croissance phénoménale sur les réseaux sociaux. Et Facebook de se présenter en leader en terme d’engagement, face à un Youtube, devenu désormais son principal concurrent, selon une étude récente de Social Bakers.

video-youtube-facebook

engagement-videos-facebook

 

Ed Couchman, responsable des relations avec les agences a ainsi parlé des récentes campagnes vidéos menées sur Facebook par des marques comme Netflix, Ben & Jerry’s et Mc Donald’s.

Si Instagram demeure un nain face à son grand frère Facebook, il compte bien accélérer sa stratégie commerciale auprès des marques, notamment en leur proposant tout un process de production de vidéos adaptées à ce média social (ci-dessous). La mission d’Instagram : faire partager les meilleurs moments à travers le monde.

 

L’objectif est de créer des campagnes publicitaires le plus en affinité possible avec la communauté Instagram : « nous voulons que les cibles apprécient les publicités et nous tâchons qu’elles paraissent aussi évidentes que possible », a ainsi déclaré Doug Fraser, de chez Instagram. Pour cela, des guidelines précises et rigoureuses sont demandées aux annonceurs, comme éviter d’insérer du texte ou un logo dans le visuel.

2014-10-13 10.09.46