Stage webmarketing

Blog

Entreprise : Mediatrium

Mediatrium est une agence spécialisée dans le social media et compte plusieurs clients dans le tourisme, l’automobile, la santé ou le numérique.

Mission :
Le ou la stagiaire aura les missions suivantes :

 

– Participation au lancement d’une application mobile B2B2C

* campagnes emailing

* campagnes publicité sur les réseaux sociaux et Google

* marketing (brochures, présentations vidéo, conférences…)

* community management et inbound marketing

* couverture d’événements culturels, sportifs, associatifs, étudiants…

 

– Participation aux dossiers clients de l’agence : community management, digital marketing (ads, production web…)

* Audio – Sport, people

* Automobile

* Santé

* Voyage

 

Qualités recherchées :

* Organisé(e)

* Force de propositions

* Excellent rédactionnel

 

Durée : 3/6 mois

Début : asap

Lieu : Paris 3e, rue des Gravilliers

Indemnités de stage

 

Postuler : https://form.jotformeu.com/61082970679365

 

Journaliste et/ou rédacteur web & video

Blog

Dans le cadre du lancement d’un nouveau support média, l’agence Mediatrium recherche un/e journaliste et/ou rédacteur web passionné/e de réseaux sociaux.

 – Missions :

Couverture d’événements : rédaction, photos, vidéos live ou montées, déploiement sur les réseaux sociaux

Assistance au community management pour quelques marques

 

– Qualités recherchées : 

Bonne présentation
Excellent rédactionnel (orthographe, formulation)
Maîtrise de la vidéo (montage léger) et de la photo.
Dynamique, force de propositions et curieux/se
Goût pour l’évènementiel dans différents domaines

 

Début : dès que possible

Durée : 3 à 6 mois

Lieu : Paris 3e, rue des Gravilliers

Indemnités de stage

 

Pour postuler :

https://form.jotformeu.com/61082970679365

Pourquoi tout le monde s’ennuie devant vos vidéos ?

Blog

L’avènement de Youtube puis des applications mobiles comme Vine, Instagram ou Periscope pousse les marques et les organisations à s’intéresser de près à la vidéo. Malheureusement, souvent à perte.

La vidéo a toujours su séduire le public comme les entreprises. Symbole de dynamisme, elle a également l’avantage d’être plus didactique et plus démonstrative que les autres supports, quand elle est bien utilisée. Mais s’il est aisé de tenir un smartphone à bout de bras pour filmer une scène cocasse susceptible de faire le buzz sur les réseaux sociaux, il est moins facile d’imaginer et de construire un scénario capable de captiver le public auquel on s’adresse.

Car comme tout support de communication, la première fonction de la vidéo est bien d’amener le public à soi. Or, beaucoup d’organisations tombent dans le piège de l’egocentrisme. Au lieu de s’intéresser à l’intérêt du spectateur, elles préfèrent se centrer sur elles-mêmes et courent ainsi à l’échec.

Les influenceurs de la génération Y ont compris

Bande annonce pour le livre "N'oublie pas que je t'aime" réalisée par Mediatrium : 12.000 vues Youtube, sans promo.

Bande annonce pour le livre « N’oublie pas que je t’aime » réalisée par Mediatrium : 12.000 vues Youtube, sans promo.

Le succès des gourous du marketing et du bien être sur le web, mais également celui des influenceurs comme Enjoy Phoenix et humoristes comme Cyprien ou Norman est essentiellement lié au fait qu’ils sont parfaitement raccord avec leur public et qu’ils parlent d’eux. La première prodigue des conseils beauté, ce qui est au coeur des préoccupations des préadolescentes. Les deux autres fondent la plupart de leurs sketchs à partir de scènes du quotidien.

Bien entendu, lorsqu’une marque passionnelle comme Apple sort une vidéo, que ce soit une publicité ou un keynote en direct, elle s’assure à chaque fois plusieurs centaines de milliers voire millions de vues. Mais quid de la petite entreprise ou même du grand groupe qui n’a rien d’aussi sexy à vendre ?

C’est là qu’intervient le triptyque scénario / réalisation / production. Réaliser une vidéo ne consiste pas seulement en filmer des scènes, c’est également adapter l’écriture au public visé et aux supports de communication. On ne produira pas les mêmes messages sur Instagram ou sur Youtube, sur Periscope ou sur Facebook. Sur les médias sociaux, il est de bon ton de déployer des formats courts. Mais il peut demeurer des exceptions. Ainsi, certaines vidéos Youtube, dans le domaine de la science, de l’histoire, du développement personnel ou de la vie pratique peuvent durer bien plus d’une demi-heure tout en faisant des scores de consultation incroyables !

Les 5 secrets de ceux qui font de leur vidéo un succès

Reportage de style docu-réalité réalisé par Mediatrium : adopter le style dynamique des émissions Tv que regardent les jeunes.

1 – Une thématique forte, au coeur des préoccupations des Internautes

Posez-vous la question : ma marque suffit-elle à elle-même à passionner les foules ? Ou dois-je lui trouver/créer un univers qui attirera du monde. Regardez par exemple comment par leur style de communication, Michel et Augustin arrivent à attirer des foules enthousiastes autour de simples cookies.

2 – Un style dynamique, qui élimine tout sentiment d’ennui et de lassitude

Les générations Y et Z peuvent passer du temps sur Youtube mais ne supportent pas les temps morts. Les générations plus âgées, ancrées dans la vie active sont également de plus en plus impatientes. Evitez donc les longueurs et portez une attention particulière au montage et à la postproduction.

3 – Une construction scénaristique au couteau

Les influenceurs de la génération Y et maintenant Z ont parfaitement intégré la notion de storytelling : élaborer une histoire avec un héros, une quête, des moments de tension, des révélations et beaucoup d’enthousiasme.

4 – Un style inspiré de la télévision

Le style des influenceurs humoristiques est très proche de celui du Jamel Debouzze époque Canal+. Les tutos Youtube ne sont pas si éloignés des rubriques pratiques des émissions du matin… pourquoi alors s’entêter à faire de longues interviews autopromotionnelles ou des reportages certes esthétiques, à l’image soignée, mais au contenu fade et ennuyeux ?  

Vous n’êtes pas obligé d’aller sur le terrain de l’humour. Un reportage façon Capital M6 ou Docu-réalité pourrait tout à fait parler de votre société ou de vos produits.

5 – Une stratégie de visibilité maximale

Quel est vraiment le meilleur support pour votre vidéo ? A cette question, la plupart des personnes répondent Youtube. Pourtant, il existe bien d’autres possibilités peut-être plus en affinité avec votre public : sur votre page Facebook, sur Snapchat, sur Instagram… tout dépend de votre public, vos objectifs et bien entendu de la durée de la vidéo.

Enfin, ne mettez pas tout votre budget dans la réalisation. Gardez-en pour la promotion. A moins d’avoir imaginé le buzz de l’année, le succès ne viendra pas par miracle : un push sur Facebook, Youtube ou Twitter n’a jamais fait de mal !

Vous l’avez compris, si les outils vidéo sont à la portée de tous grâce à la technologie (smartphones, applis mobiles…), la production et la scénarisation sont une affaire de talents ! N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des projets de vidéo pour les médias sociaux.

Mikado fait-il sa blague Carambar avec #MikadoStick ?

Blog
Vrai nouveauté ou buzz façon Carambar ? Souvenez-vous, en 2014, Carambar annonçait l'arrêt de ses blagues. Buzz monumental dans les médias, sur les blogs et sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter... lié à l'opération de relations presse et publiques de la marque. Sauf que c'était une blague et Carambar a révélé le pot aux roses quelques jours après. La réussite du buzz s'appuyait sur l'identité de la marque : personne ne peut imaginer un Carambar sans blague ! Mikado tente apparemment de faire le même coup avec MikadoStick. La marque a acheté la tendance #MikadoStick pour annoncer la sortie d'un Mikado sans chocolat. A la vue des vidéos proposées sur Youtube, décalées et sans doute volontairement mal jouées, ce serait une opération de buzz pour fédérer ses fans autour de son identité de marque : tout comme Carambar est inenvisageable sans blagues, un Mikado ça ne peut pas exister sans chocolat ! Mais le buzz a pris une tournure pour le moins inattendue. Les internautes ont détourné le hashtag initial - #MikadoStick - pour buzzer sur #UnMikadoSansChocolatCestAussiConQue ... Pour le moment, les quelques vidéos Youtube font quelques dizaines de milliers de vues. Cependant, la ficelle est tellement grosse qu'il reste à savoir si le buzz peut prendre les mêmes proportions médiatiques que le buzz Carambar. Rendez-vous d'ici quelques jours pour un bilan de l'opération !

Facebook accélère sa stratégie publicitaire avec Instagram et la vidéo

Blog

2014-10-13 09.25.50« IG », ces deux lettres symbolisant Instagram, sont au coeur de la stratégie de Facebook pour séduire les annonceurs. Racheté en 2012 par le réseau social de Mark Zuckenberg, l’application a depuis intégré la création de vidéos par les utilisateurs. Aujourd’hui, Facebook tente de séduire les annonceurs pour qu’ils produisent des publicités adaptées aux réseaux sociaux. C’était l’objectif de la conférence organisée ce Lundi dans le cadre de l’IAB Digital Upfront, dans les locaux de Facebook Londres.

Steve Hatch, Managing Director de Facebook en Angleterre et en Irlande, a insisté sur les bons résultats commerciaux consécutifs à l’utilisation de publicités vidéo créatives. Pour convaincre l’assistance de l’impact des vidéos, il a cité l’Ice Bucket Challenge, une campagne virale réalisée au profit d’une oeuvre caricative, qui a fait un énorme buzz durant tout l’été avec 10 milliards de vues.

Si la télévision reste leader pour la consommation de vidéo, cette dernière connait une croissance phénoménale sur les réseaux sociaux. Et Facebook de se présenter en leader en terme d’engagement, face à un Youtube, devenu désormais son principal concurrent, selon une étude récente de Social Bakers.

video-youtube-facebook

engagement-videos-facebook

 

Ed Couchman, responsable des relations avec les agences a ainsi parlé des récentes campagnes vidéos menées sur Facebook par des marques comme Netflix, Ben & Jerry’s et Mc Donald’s.

Si Instagram demeure un nain face à son grand frère Facebook, il compte bien accélérer sa stratégie commerciale auprès des marques, notamment en leur proposant tout un process de production de vidéos adaptées à ce média social (ci-dessous). La mission d’Instagram : faire partager les meilleurs moments à travers le monde.

 

L’objectif est de créer des campagnes publicitaires le plus en affinité possible avec la communauté Instagram : « nous voulons que les cibles apprécient les publicités et nous tâchons qu’elles paraissent aussi évidentes que possible », a ainsi déclaré Doug Fraser, de chez Instagram. Pour cela, des guidelines précises et rigoureuses sont demandées aux annonceurs, comme éviter d’insérer du texte ou un logo dans le visuel.

2014-10-13 10.09.46

 

 

 

E-Réputation : le référencement en première ligne

Blog

Il n’est pas rare qu’une entreprise ou une personnalité traverse une crise de communication. Un procès, une erreur de community management – comme ce fut le cas récemment de US Airways sur Twitter – le comportement d’un dirigeant, d’un partenaire commercial ou d’un salarié … on ne compte plus le nombre d’affaires qui ont explosé sur les médias sociaux depuis celle des cadenas Kryptonite, véritable premier cas d’école en bad buzz et e-réputation.

En 2007, un client de la marque de cadenas avait contacté le service client de celle-ci pour leur indiquer un défaut de conception sur un de leurs modèles d’antivols pour vélos. Il était en effet aisé de déverrouiller le cadenas avec un simple stylo bille. La marque a nié le problème, si bien que le client a posté une vidéo sur Youtube pour démontrer ses dires. Non seulement la vidéo a eu un formidable succès, mais en plus les médias se sont emparés de l’affaire. CNN, le New York Times mais également les forums de consommateurs ont multiplié les contenus négatifs.

200611kryptonite

Se faire déréférencer ?

Une fois que le buzz se répand comme une trainée de poudre, les articles, vidéos et autres contenus se multiplient sur le web et le nettoyage devient très difficile. Internet garde les traces et malgré la possibilité récente de demander à Google de déréférencer certaines pages, plus l’affaire aura généré de bruit, et plus la tâche sera longue et complexe.

La gestion de l’e-réputation demande donc une grande réactivité. C’est à la fois une politique qui vise à prendre rapidement la mesure de l’événement, à  prendre les mesures nécessaires et à le communiquer dès que possible :

–        prendre la mesure du problème : est-on véritablement face une possibilité de crise de communication, voire de crise commerciale ?

–        prendre les mesures nécessaires : que doit-on proposer aux personnes ou organisations concernées et sous quelle échéance ?

–        communiquer dès que possible : en réalité, il faut rarement laisser se passer plus de 24 heures, faute de quoi le bad buzz risquerait de s’amplifier.

Prendre les bonnes mesures, rapidement

On le devine aisément, les mesures nécessaires ne sont pas cantonnées au seul plan de la communication. Il peut s’agir d’actions concrètes visant à répondre à la demande pressante des internautes, des consommateurs, de l’Etat ou de tout autre entité amenée à protester.

Lorsqu’une grande marque de confiseries chocolatées s’est vue attaquée sur Facebook par ses fans à cause de l’utilisation d’huile de palme, jugée dévastatrice pour l’écosystème des orang-outans, elle avait trop tardé à réagir. Si bien que ses concurrents avaient largement eu le temps de prendre les devants et d’annoncer, à grand renfort de relations presse, l’arrêt d’utilisation d’huile de palme dans leurs produits.

Lorsqu’il est impossible de nettoyer, par la suppression des pages litigieuses, tout le contenu négatif publié autour d’une marque ou d’un individu, la solution du référencement doit être considérée avec attention. Il s’agit de faire appel à une agence en référencement comme Zaacom, qui, dans un premier temps, aura pour rôle de créer des contenus positifs, nombreux et variés, autour de la marque ou de l’individu. L’actualité et les actions positives de la marque pourront être mis en valeur sur un blog, une page Facebook, le site corporate ou dans la presse. Le référencement intervient ensuite pour faire remonter les pages positives sur les moteurs de recherche.

Twitter ajoute la fonctionnalité « Mute »

Blog

Twitter va permettre de mettre en sourdine une partie de vos abonnements.

Le bouton « mute » permettra de ne plus recevoir les statuts de personnes que vous souhaitez tout de même garder dans votre liste d’abonnements.

Community Management : que faire en 2014 ?

Blog

Avec l’avènement des médias sociaux, le community management est devenu un enjeu majeur pour les entreprises. Face au phénomène, certaines se trouvent désemparées, ne sachant pas par où commencer et ne connaissant que peu les bonnes pratiques. Dans le but de les guider, Mediatrium, agence digitale, a organisé un webinar (séminaire en ligne) fin janvier. En voici la synthèse.

Le Community Management et son impact dans l’entreprise

 

Perçu à tort comme « le geek qui joue à Facebook et Twitter », le Community Manager devrait avoir une fonction bien plus importante, tant son rôle pourra impacter la politique commerciale, marketing ou communication de l’entreprise. En effet, sa mission consiste à la fois à la représenter sur les médias sociaux, à surveiller et améliorer son image de marque (e-réputation) et surtout, à susciter l’enthousiasme autour de la marque. Le community manager est en quelque sorte un « super ambassadeur numérique » de l’entreprise.

En se préparant au mieux – notamment par une réorganisation du système d’informations entre les services internes – l’entreprise sera mieux à même de répondre aux enjeux de sa présence social media : écouter les conversations, y participer, promouvoir ses produits et services avec des contenus pertinents, répondre aux clients et prendre en compte leurs besoins.

Pourquoi s’intéresser aux médias sociaux

Le Social Media est un univers riche et complexe, qui inclut notamment des sites comme Facebook, Twitter, Instagram mais également les réseaux pros comme Linked IN ou spécialisés comme les forums ou réseaux sociaux autour de la littérature, de la santé ou des jeunes. Les réseaux sociaux font aujourd’hui partie intégrante du mode de vie des Français : pour partager des informations, pour trouver des avis de proches au moment de l’acte d’achat et même pour regarder la télévision. En France, Facebook et Youtube sont, de loin, les leaders en nombre de comptes. Mais Linked In, Twitter, Google+ ou encore Tumblr pourront servir des stratégies social media plus ciblées.

Il est d’autant plus important d’assurer sa présence sociale que le risque de bad buzz reste omniprésent, quelle que soit la marque, et que les audiences de sites « sociaux » comme les forums Auféminin.com ou Allociné, sont extraordinairement élevées.

Les métiers liés au community management

De nombreux métiers sont rattachés au community management. Outre le community manager qui anime les médias sociaux, le veilleur qui les scrute, le content manager qui créée des contenus, le modérateur ou encore l’e-nettoyeur qui prend soin de l’e-réputation doivent faire partie intégrante du dispositif. Sur ces différents métiers et selon les besoins, l’entreprise pourra choisir d’internaliser ou d’externaliser certaines fonctions. En effet, toutes les entreprises n’ont ni les ressources ni le temps de prendre en charge tous ces aspects. Il est donc essentiel d’évaluer sa capacité à faire face à un bad buzz, ou même, espérons-le, à un bon buzz favorisant l’achat et l’afflux de demandes ! Mediatrium propose aux entreprises les services correspondant à leurs besoins, leur notoriété et surtout leurs objectifs : recrutement de community managers, formation/reconversion ou externalisation.