By Lionel septembre 18, 2012

Les sites d’e-commerce ont très souvent une newsletter destinée à leurs clients, pour les fidéliser en les tenant informés de diverses promotions.

Seulement, dans le cas du tourisme et de biens d’autres secteurs, comme le High Tech, les achats ne s’effectuent pas à un rythme effréné. Du coup, certains clients sont forcément tentés de se désinscrire.

Pour le site commerçant, c’est un prospect de perdu… sauf s’il arrive à récupérer l’internaute par d’autres moyens. L’un de ces moyens est de le récupérer sur Twitter ou Facebook. A l’image d’Opodo, qui n’hésite pas à afficher une page :

1. Qui interpelle en soulignant la lassitude supposé de l’internaute par rapport à leur newsletter

2. Qui propose non seulement de s’abonner aux réseaux sociaux, mais qui, pour en donner un avant goût, publie également un extrait de leur fil.

3. Qui a soigné le design de cette page, alors que souvent cette phase de désinscription est négligée : texte noir sur une page blanche impersonnelle, absence de solutions de rechanges…

Un exemple à suivre !

 

Comments

No comments found.

Leave a Reply

Your e-mail address will never by shared.

Please enter your name!

Please enter your email!

Please enter your website!

Please enter your comment!