By Lionel août 31, 2012

Les candidats ont bien compris que la victoire aux élections allait aussi se jouer sur les médias sociaux cette année.

L’actuel président américain et son équipe ont donc décidé de s’investir dans les médias sociaux, comme en 2008, où Obama comptait notamment Chris Hugues dans son équipe, co-fondateur de Facebook.

Cette année le maître mot est : réactivité. La« Truth Team », par exemple, tweetait en direct pendant la convention de Mitt Romney afin de contredire les chiffres et affirmations qu’annonçait le concurrent du président sortant.

Et pendant cette même convention, Obama en a profité pour lancer un AMA (« Ask Me Anything », en français « demandez-moi ce que vous voulez ») sur Reddit. Les internautes pouvaient ainsi poser toutes les questions possibles au président de manière directe : sur quelques milliers, Obama n’en a traité qu’une dizaine.

Cette prestation a toutefois été remarquée, Obama la concluant par un « NOT BAD » (« pas mal »),  s’amusant ainsi à faire un clin d’œil à un buzz qui tournait autour de lui sur la toile.

Autre exemple de la réactivité et de la présence du candidat démocrate dans les médias sociaux : après le discours de Clint Eastwood s’adressant à une chaise vide censée représenter l’échec d’Obama à la prochaine éléection, l’équipe du président a répondu par une photo d’Obama dans son siège accompagnée de la mention « This seat is taken » (« Ce siège est pris »), afin de signifier qu’il n’a pas encore perdu les élections.

L’implication des social media dans la stratégie d’Obama n’est pas nouvelle, il s’était déjà fait remarqué en 2008. Mais en 2011, elle prend une ampleur inégalée, notamment grâce à l’apparition de nouveaux outils.

On peut ainsi noter une présence accrue du président sur tous les types de réseaux sociaux puisqu’il possède une page Facebook et un compte Twitter mis à jour très régulièrement mais aussi des comptes Pinterest, Youtube, Tumblr, une application mobile, des comptes Google+, Instagram, Flickr et même un profil Spotify.Les candidats ont bien compris que la victoire aux élections allait aussi se jouer sur les médias sociaux cette année.

L’actuel président américain et son équipe ont donc décidé de s’investir dans les médias sociaux, comme en 2008, où Obama comptait notamment Chris Hugues dans son équipe, co-fondateur de Facebook.

Cette année le maître mot est : réactivité. La« Truth Team », par exemple, tweetait en direct pendant la convention de Mitt Romney afin de contredire les chiffres et affirmations qu’annonçait le concurrent du président sortant.

Et pendant cette même convention, Obama en a profité pour lancer un AMA (« Ask Me Anything », en français « demandez-moi ce que vous voulez ») sur Reddit. Les internautes pouvaient ainsi poser toutes les questions possibles au président de manière directe : sur quelques milliers, Obama n’en a traité qu’une dizaine.

Cette prestation a toutefois été remarquée, Obama la concluant par un « NOT BAD » (« pas mal »),  s’amusant ainsi à faire un clin d’œil à un buzz qui tournait autour de lui sur la toile.

Autre exemple de la réactivité et de la présence du candidat démocrate dans les médias sociaux : après le discours de Clint Eastwood s’adressant à une chaise vide censée représenter l’échec d’Obama à la prochaine éléection, l’équipe du président a répondu par une photo d’Obama dans son siège accompagnée de la mention « This seat is taken » (« Ce siège est pris »), afin de signifier qu’il n’a pas encore perdu les élections.

L’implication des social media dans la stratégie d’Obama n’est pas nouvelle, il s’était déjà fait remarqué en 2008. Mais en 2011, elle prend une ampleur inégalée, notamment grâce à l’apparition de nouveaux outils.

On peut ainsi noter une présence accrue du président sur tous les types de réseaux sociaux puisqu’il possède une page Facebook et un compte Twitter mis à jour très régulièrement mais aussi des comptes Pinterest, Youtube, Tumblr, une application mobile, des comptes Google+, Instagram, Flickr et même un profil Spotify.

One thought on “Les médias sociaux s’invitent aux élections américaines
Leave a Reply

Your e-mail address will never by shared.

Please enter your name!

Please enter your email!

Please enter your website!

Please enter your comment!